Mon Panier

Cultiver un pied de vigne en pot

La culture d’un pied de vigne en pot en pot est parfaitement possible à conditions de respecter certaines règles. C’est un très bon compromis pour les citadins qui aimeraient cultiver leur vigne en pot sur le balcon de leur appartement. Un pied de vigne en pot est également très beau si votre contenant l’est également.

Le choix du pot

Pour cultiver votre pied de vigne en pot, choisissez un pot volumineux et durable dans le temps. Un pot en plastique ou en terre cuite émaillé résisteront sans problèmes de longues années  Un pot de 55 à 75 litres, d’une profondeur d’au moins 40 à 45 cm et d’une largeur de 45 à 60 cm, est suffisant. Commencez par un pot de petite taille, puis rempotez la plante dans un pot plus grand.

Choisir une variété de vigne adapté à la culture en pot

Une majorité des pieds de vignes disponible en jardinerie ou sur notre site de vente d’arbres fruitiers peuvent être cultivés en pot. Mais les variétés de vignes qui résistent bien aux maladies et qui sont adaptées au climat de votre région seront idéales. Pour la culture de la vigne en pot nous vous conseillons les variétés suivantes :

Plantation du pied de vigne en pot

Le meilleure période de l’année pour planter votre pied de vigne en pot est pendant automne, au mois de septembre, octobre et novembre. À ce moment de l’année la vigne rentre en repos végétatif. Ses racines sont donc moins sollicitées pour la fructification et la production des feuilles. À cette période le gel est très rare et les températures sont tempérées.

En plantant votre vigne en automne, vous lui laisserez le temps de bien s’enraciner avant le printemps.

Conditions requises pour la culture de la vigne en pot

Emplacement

Choisissez un emplacement ensoleillé, chaud et sec. Si votre pied de vigne reçoit de l’ombre l’après-midi, il  se portera tout de même bien, mais au moins 6 heures de soleil par jours sont nécessaires. Évitez de garder la vigne dans un endroit humide, ombragé et peu venteux, avec peu ou pas de circulation d’air, car cela favorisera le développement des maladies fongiques. Votre pied de vigne aura également besoin d’une bonne circulation d’air autour d’elle.

Support et tuteurs

La vigne est un plante très vigoureuse qui se comporte comme une véritable liane. Il est nécessaire de guider ses branches le long d’un support pour bien la former. Pour la culture de la vigne en pot, il est préférable d’opter pour un treillis haut et léger, en bois ou en plastique. Vous pouvez également bricoler un treillis. Une vigne pousse en longueur et nécessite un soutien, ce sera bien mieux si vous avez une tonnelle ou une structure de type pergola. La vigne peut être attachée à un piquet ou à un treillis en éventail. La culture d’un pied de vigne en pot en utilisant une méthode standard de palissage sur un treillis ordinaire est également une bonne idée facile à mettre en place.

Terreau

N’utilisez pas de terre de jardin lourde pour la culture d’un pied de vigne en contenant. Utilisez plutôt un mélange de terre légère, presque caillouteuse, riche en matières organiques et surtout bien drainé.

Arrosage

Arrosez régulièrement et profondément pour maintenir le sol légèrement humide, mais évitez de trop arroser. Un sol détrempé et humide peut nuire à la plante.

Fertilisation

Traitez périodiquement la plante avec du fumier ou du compost. La première année, vous pouvez fertiliser la plante avec un engrais universel au printemps et en été. À partir de l’année suivante, commencez à fertiliser la plante avec un engrais pauvre en azote mais riche en potassium et en phosphore à partir du printemps, lorsque les boutons floraux apparaissent.

Entretien de la vigne en pot

L’entretien  de la vigne en pot n’est pas si difficile si vous suivez les conseils donnés ci-dessous.

Pollinisation

Lorsque vous cultivez du raisin en pot, vous devez savoir que la plupart des variétés de raisin sont autofertiles (ont des fleurs mâles et femelles) et produisent des fruits par elles-mêmes. Cependant, en secouant doucement votre pied de vigne au moment de la floraison, on obtient un meilleur rendement.

Paillage

La vigne à besoin d’un paillage lorsqu’elle est cultivée en terre. Faire un paillage pour sa vigne en pot est également une très bonne initiative. Utiliser des écorces de résineux pour se faire. Ce paillage permet de garder l’humidité dans le pot, limite les différentiels trop brutales de températures, et est également très esthétiques !

Taille

Pendant les premiers mois après la plantation et jusqu’à la fin de la période de végétation, ne taillez pas la plante et laissez-la pousser librement pour qu’elle s’établisse bien dans un pot et qu’elle puisse développer un système racinaire solide.

Les bois de vigne qui ont plus de deux ans ne produisent pas de fruits, vous devrez donc enlever toutes ces vieilles branches inutiles.
Taillez les pousses à la fin de l’hiver ou au début du printemps, pendant la période de repos végétatif, de sorte qu’il ne reste que deux bourgeons. Les bourgeons sont de petites bosses sur la branche. Cette taille importante peut sembler trop radicale, mais au printemps et en été, chacun de ces bourgeons deviendront de nouvelles branches. Consacrez la première année à la formation de la vigne pour qu’elle suive votre treillis ou votre pergola en la taillant et en l’attachant sur les poutres. En raison de l’espace limité du pot, essayez de ne laisser pousser qu’une ou deux branches à partir du tronc principal. Taillez également les stolons qui s’éloignent du treillis.

La taille la plus importante sera celle que vous effectuerez à la fin de l’hiver lorsque la plante aura perdu toutes ses feuilles. C’est cette taille qui est essentielle pour la fructification. Vous devrez également effectuer la taille d’été. Elle doit cependant être légère et discrète, se limitant à un pincement et à une taille.

Maladies et ravageurs

En ce qui concerne les maladies, les maladies fongiques comme la tache noire et l’oïdium, surtout par temps sec et chaud, sont possibles. En ce qui concerne les ravageurs, gardez un œil sur les insectes de jardin courants comme les pucerons. Les scarabées japonais, les papillons de nuit, les chenilles peuvent aussi être un problème.

Récolte

La récolte doit se faire lorsque votre plant de vigne a au moins 2 ou 3 ans. En général, les raisins mûrissent à tout moment entre la fin août et la fin octobre. La date exacte dépend de la variété et du type de climat dans lequel vous cultivez votre pied de vigne.

Pour savoir si vos raisins sont prêts à être récoltés ou non, il suffit de les goûter. S’ils ont un goût sucré et agréable, cueillez-les. Si ce n’est pas le cas, laissez-les quelques jours de plus. Une fois que les raisins commencent à changer de couleur, il leur faut généralement entre 1 et 3 semaines pour être bien mûrs (la durée dépend de la variété et du climat). Par exemple, les raisins verts deviennent normalement légèrement translucides et leur peau devient jaune lorsqu’ils seront mûrs. Les raisins mûrs sont également doux au toucher. En fin de compte, seul le goût compte. Si vous aimez le goût de vos raisins, alors cueillez les grappes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison en – de 24h

Fraicheur des plantes garrantie.

Végétaux 100% Français

Gage de Qualité et de Durabilité.

Conseils et service client

Lundi au Samedi, 8h à 18h.

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa