Mon Panier
laurier feuilles marron et jaunes

Mon Laurier a des Feuilles marrons et jaunes : causes et conseils

Nous avons rassemblé ici les raisons qui peuvent expliquer que votre laurier ait des feuilles marrons ou jaunes, ainsi que des conseils pour les éviter.

Les feuilles du laurier peuvent devenir jaunâtres ou marrons. 

Les lauriers (Prunus laurocerasus) impressionnent toute l’année avec leurs feuilles vert clair à vert foncé, qui est réputé pour former une haie opaque toute l’année. Cependant, ce riche feuillage vert ne se montre que lorsque le laurier est sain et confortable.

Si la plante souffre d’une maladie, est stressée ou sous-alimentée, cela affecte directement la mer de feuillage persistant. Les feuilles deviennent alors jaunes ou marrons. Les causes de ce phénomène sont aussi variées que les possibilités d’éviter ces décolorations disgracieuses. La prévention est donc toujours la meilleure mesure.

Causes des feuilles marrons et jaunes du laurier

feuillage laurier marron jaune

Si les feuilles du laurier, normallement toujours vertes, deviennent jaunes ou même marrons, cela peut être dû à diverses raisons. Qu’il s’agisse d’un mauvais entretien ou d’une maladie, nous vous fournissons des informations sur les dix causes les plus courantes de feuilles jaunes et marrons sur le laurier.

  • Bien que le laurier soit considéré comme extrêmement tolérant au site, vous devez à tout prix éviter l’humidité stagnante. Cela peut se produire lorsque le sol est compacté et que l’aération est insuffisante (commun lors que vous avez une haie de lauriers). Généralement, les feuilles jaunes apparaissent assez tôt après la plantation en raison de l’engorgement dû à l’emplacement.
  • Un emplacement trop ensoleillé combiné à une alimentation en eau insuffisante peut également entraîner des feuilles jaunes. Il se produit alors un coup de soleil, au cours duquel les feuilles jaunissent de manière irrégulière. Les jeunes plantes qui ont été cultivées en serre sont particulièrement menacées. Elles ne sont pas encore habituées à la lumière intense du soleil. Ensuite, en hiver, des dangers supplémentaires guettent. Ainsi, en cas de gelée nue, en règle générale, les feuilles de sections entières de branches deviennent jaunes.
  • Qu’il s’agisse d’un stress dû à la sécheresse ou d’un excès d’eau dans un sol sablonneux, tous deux peuvent finalement conduire à des feuilles jaunes. Le problème est que les symptômes ne deviennent visibles que tardivement, c’est-à-dire parfois même lorsque l’alimentation en eau fonctionne à nouveau correctement.
  • Les infections fongiques peuvent également provoquer des feuilles jaunes. La maladie des trous ou des taches foliaires, causée par le champignon Stigmina carpophila, se traduit par des feuilles jaunes marbrées de trous. La sécheresse des pousses et des extrémités, causée par le champignon Monilinia laxa, entraîne à son tour des feuilles jaunes et flétries.
  • Si l’apport en nutriments n’est pas correct, la coloration verte des feuilles diminue également. En cas de carence en azote, la feuille entière – y compris la nervure – devient jaune. En cas de carence en fer, en revanche, la feuille devient jaune, à l’exception des nervures de la feuille.
  • Un changement d’emplacement lors d’une transplantation ou d’une plantation est un pur stress pour les plantes et peut malheureusement aussi entraîner le jaunissement des feuilles.
  • Bien que le laurier soit également très tolérant au pH du sol, un excès de calcaire dans le sol entraîne inévitablement une chlorose (c’est-à-dire une décoloration due à un manque de chlorophylle) car certains éléments nutritifs ne peuvent plus être absorbés.
  • Si le laurier est à nouveau fertilisé en fin d’année avec un engrais riche en azote, les pousses nouvellement formées ne peuvent plus se lignifier jusqu’à l’hiver et sont donc très sensibles aux dégâts du gel, qui se manifestent par un brunissement des feuilles.
  • Un laurier doit être taillé une à deux fois par an. Si le moment est mal choisi ou si les feuilles sont blessées, la coloration brune sera également disgracieuse.
  • Si vous avez choisi une culture en pot pour votre laurier, vous devez prévoir suffisamment d’espace car les plantes poussent rapidement et ont des racines profondes. Si l’espace dans le conteneur est trop restreint, les feuilles jaunissent lentement mais sûrement.

Prévenir l’arrivée de feuilles marrons et jaunes sur votre laurier.

Pour certaines de ces causes, il suffit de couper les feuilles jaunes et de laisser au laurier le temps de se rétablir. Cependant, d’autres causes appellent des contre-mesures ciblées. Celles-ci sont mentionnées dans ce qui suit sont numérotées et se réfèrent aux causes mentionnées ci-dessus.

  • Si le sol est fortement compacté, la plante est déterrée et la moitié du sol est ameublie avec du sable. Sinon, il suffit d’ameublir le sol dans la zone des racines avec une fourche. Cependant, il faut toujours faire très attention à ne pas endommager les racines.
  • Vous devez arroser suffisamment la plante dès que le sol s’assèche en surface. Cela vaut non seulement pour l’été, mais aussi pour l’hiver. Par conséquent, arrosez en hiver les jours sans gel et ombragez les jeunes spécimens avec un voile.
  • Arrosez abondamment la plante lorsque la couche supérieure du sol est sèche. Évitez l’engorgement en plaçant une couche de drainage et en ameublissant bien le sol au moment de la plantation.
  • Si vous remarquez des régions malades, vous devez immédiatement les enlever jusqu’au bois sain. Jetez le matériel végétal dans les ordures ménagères – pas dans le compost – ou vous répandrez l’infection dans tout votre jardin. Les jeunes plantes doivent être traitées en plus avec un fongicide. Pour les plantes plus âgées, en revanche, il suffit de pulvériser une préparation soufrée plus écologique.
  • En cas de signes de carence, fertilisez avec un engrais rapidement disponible. Vous devez également adapter la fertilisation annuelle. Si vous ne fertilisiez auparavant qu’une fois par an, passez à une fertilisation bi-annuelle. Vérifiez également le pH du sol et diminuez-le si nécessaire. Ce seul fait peut permettre à votre laurier d’absorber à nouveau suffisamment de fer.
  • Après un déménagement, vous ne pouvez dans un premier temps qu’attendre que le système racinaire soit établi et que les feuilles jaunes aient repoussé.
  • Pour faciliter l’élimination du calcaire du sol, on ameublit le sol et on y ajoute du sable. Si cela ne suffit pas, il faut remplacer toute la terre. Un paillage avec du compost acide d’aiguilles de pin permet également de faire baisser à nouveau le pH du sol.
  • Fertilisez pour la dernière fois au plus tard en juin. À la fin de l’été, vous ne devez fertiliser qu’avec de la potasse pour rendre votre laurier plus tolérant au gel.
  • Taillez avant l’apparition des nouvelles pousses en février ou immédiatement après la floraison. Pour éviter les bords bruns disgracieux, utilisez des ciseaux à main plutôt que des ciseaux électriques.
  • Si le récipient est trop petit pour votre laurier, la seule chose à faire est de le rempoter dans un récipient plus grand.

La prévention reste encore la meilleure mesure contre les feuilles jaunes et marrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison en – de 24h

Fraicheur des plantes garrantie.

Végétaux 100% Français

Gage de Qualité et de Durabilité.

Conseils et service client

Lundi au Samedi, 8h à 18h.

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa

Demande de devis personnalisé :

Réponse en 24h-48h (jours ouvrés).