Mon Panier

Comment cultiver un kiwaï en pot ?

La meilleure façon de profiter de la fraîcheur des kiwaï est de les cultiver soi-même ! Au Coin des Fruitiers, le kiwaï est une de nos spécialité, nous allons vous aiguiller et vous donner les éléments cruciaux pour réussir votre kiwaï.

Dès que l’on entend le mot kiwaï, une image de fruit exotique, le plus souvent acheté en magasin, nous vient à l’esprit. Comme ils sont originaires du sud de l’Asie, sera-t-il possible de les cultiver dans des régions plus froides ? Oui, c’est possible ! Les kiwaï, également connus sous le nom d’actinidia arguta ou kiwi de Sibérie, peuvent facilement pousser dans des régions beaucoup plus froides. Voici tout ce que vous devez savoir sur la culture du kiwaï en pot et profitez de ce fruit cultivé chez vous !

Qu’est-ce que le kiwaï ?

Les kiwaï sont plus petits que leur cousin le kiwi, que l’on trouve généralement en magasin. De plus, les kiwaï sont dioïques, ce qui signifie que si vous voulez que la plante porte des fruits, vous devez planter au moins une kiwaï mâle pour 6-8 plantes femelles. Il peut grimper jusqu’à 4-6 mètres, mais vous pouvez le tailler si vous souhaitez une forme plus compact. Les fruits peuvent être consommés directement après avoir été cueillis sur la kiwaï, car leur peau est lisse et comestible. Leur goût est similaire à celui des kiwis achetés en magasin, bien qu’un peu plus sucré et parfumés.

Choisir la bonne variété

Si vous êtes un débutant dans la plantation de kiwaï, Ananasnaya est une bonne variété que vous pouvez choisir. Cette variété productive, à la croissance vigoureuse, porte des kiwaï de la taille d’un raisin.
Pour une production précoce de kiwaï, optez pour l’actinidia arguta ‘Scarlet September’. C’est également une variété très productive.
Pour produire des fruits aromatiques de plus grande taille, vous pouvez planter la variété Bingo. Elle peut tolérer le froid jusqu’à -15°C.
Le kiwaï Ken’s Red est non seulement délicieux, mais il est également attrayant avec sa peau de couleur rouge.
Vous ne voulez pas vous donner la peine d’acheter une variété mâle et une variété femelle ? Le Kiwaï Issaï est autofertile ! Cela signifie qu’il porte des fleurs femelles et males à la fois .Cette variété est très pratique pour une culture en balcon car elle ne prend que très peu de place.

kiwai issai cultivé en pot
kiwaï issaï cultivé en pot

Comment multiplier le kiwaï ?

Il faut environ 3 à 5 ans pour qu’un plant de kiwaï produise des fruits. Il faut donc être patient. Vous pouvez multiplier cette plante à partir de graines ou de boutures. C’est vous qui décidez. Procurez-vous des graines dans la pépinière la plus proche ou dans un magasin en ligne. Il est préférable de planter à partir de boutures car de meilleurs cultivars peuvent être plantés de cette façon. Quelle que soit la méthode choisie pour la plantation, il faut planter à la fois des plantes mâles et femelles si vous voulez que votre kiwaï porte des fruits.
Conseil de pro : Achetez une plante en pot sur le Coin des Fruitiers, vous gagnerez ainsi le temps nécessaire à la plante pour pousser à partir de graines ou de boutures. Notez qu’un kiwaï en pot produira des fruits à partir de la 2ème année en terre.

Choix du pot

Vous pouvez commencer à planter dans un pot de 45 – 50 cm de haut avec des trous de drainage au fond. Après quelques années, lorsque vous estimez que la vigne est devenue trop grande pour le contenant, vous pouvez la déplacer dans un contenant de plus grande taille.

Support

Les kiwaï ont besoin d’un support solide car ils peuvent atteindre une longueur de 6 mètres et devenir assez lourds. Vous pouvez les entraîner à grimper par-dessus une pergola ou installer une structure en treillis solide pour un soutien adéquat. Un palissade fera aussi très bien l’affaire.

KIWAI EN POT CULTIVE EN TREILLIS
Kiwaï en pot cultivé en treillis

Conditions de culture des kiwaï en contenant

Sol

Le kiwaï se plaît dans un sol bien drainé, léger et humide. S’il est riche en matières organiques, cela favorisera encore plus la croissance de la plante. Le pH peut être compris entre 6 et 7. Un sol riche en argile est néfaste et doit être évité. De même, n’utilisez pas de sols trop sablonneux. Réaliser un mélange de 50% terre de jardin et 50% terreau universel avec 4 poignées de compost.

Exposition

Cette plante a besoin de soleil pour une croissance saine et vigoureuse. Placez-le donc à un endroit où elle reçoit un maximum de lumière solaire. Evitez tout de même les endroits exposés aux rafales de vent.

Température

Pour les climats plus froids, elle se portera bien dans une plage de température de 0 à -15°C. Pour les régions plus chaudes, le kiwaï sera mieux à partir de 15 à 25ºC. Le kiwi de Sibérie, tout comme l’ensemble des frutiers, craint les gelés tardive de printemps. Elles peuvent endommager sa floraison et donc limiter sa production de fruits.

Fertilisation

Une fois établis, les kiwaï poussent activement et ont besoin d’être fertilisés. Mais les racines sont sensibles et peuvent être brulées si vous abusez des engrais. L’utilisation d’un engrais équilibré comme le 16-16-16 selon les instructions de l’étiquette, trois fois par an, sera plus que suffisante. Vous pouvez également utiliser du compost ou de du fumier bien décomposé.

Entretien de l’actinidia arguta en pot

Taille

Il est nécessaire que vous tailliez les kiwaï au moins une fois par an. Le meilleur moment pour tailler une plante femelle est l’hiver, car c’est à ce moment que cette plante est en repos végétatif. Immédiatement après la floraison, vous pouvez tailler les plantes mâles. Pour ce faire, il convient d’utiliser une paire de sécateurs bien aiguisés et desinfectés . Taillez les branches mortes ou pourries. Il faut également tailler toute branche à croissance latérale qui n’est pas soutenue par le support.

Paillage

Comme cette plante se plaît dans un sol humide, vous pouvez ajouter une couche de paillis pour éviter que le sol ne s’assèche. Vous pouvez utiliser un mélange de compost ou de feuilles mortes pour le paillage. N’appliquez pas de paillis autour de la base de la vigne. Gardez-le à 6 cm de la base.

Arrosage

Garder le sol humide est crucial pour la bonne croissance de la plante. N’arrosez pas trop car les kiwaï n’aiment pas rester dans l’eau et cela peut aussi provoquer la pourriture des racines. Arrosez quotidiennement, mais évitez d’arroser abondamment jusqu’à ce que vos plantes soient établies.

Ravageurs et maladies

Ce qui est remarquable avec le kiwaï, c’est qu’il attire rarement les parasites et les maladies. Il se peut que vous trouviez quelques insectes à quatre pattes, dont vous pouvez vous débarrasser rapidement en vaporisant le kiwaï avec une solution répulsive organique. Si vous avez des animaux domestiques, en particulier des chats, protégez l’actinidia arguta en installant une clôture autour d’elle, car un chat trop zélé peut abimer la plante.

Conclusion :

Le kiwaï se cultive parfaitement bien pot. Sa culture est notamment différent qu’en pleine terre car il vous faudra lui accorder un peu plus d’entretien, entre autre au niveau de l’arrosage. Mais dans l’ensemble, le kiwi de Sibérie est un superbe fruitier à cultiver en contenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison en – de 24h

Fraicheur des plantes garrantie.

Végétaux 100% Français

Gage de Qualité et de Durabilité.

Conseils et service client

Lundi au Samedi, 8h à 18h.

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa