Mon Panier

Déplacer un groseillier : guide complet

Il se peut, pour des raisons qui vous sont propres, que vous ayez besoin de changer la place de votre fruitier. Il est parfaitement possible de déplacer son groseillier. Veuillez cependant noter que cela ne s’effectue pas a n’importe quels moments de l’année et des bonnes pratiques sont nécessaires pour garantir la reprise en terre de votre groseillier.

Pourquoi déplacer son groseillier ?

Les raisons qui vous oblige à déplacer un groseillier peuvent être nombreuse. Il peut être judicieux d’effectuer cette manoeuvre délicate si vous remarquez que d’autres arbres et arbustes proches du groseillier prennent le dessus. Si ces végétaux commencent à lui faire de l’ombre par exemple, il est judicieux sur le long terme de déplacer votre groseillier. Une autre bonne raison de le déplacer serait d’avoir un sol trop pauvre là ou il est planté. 

Quand déplacer le groseillier ?

Pendant l’année, les arbres fruitiers ont des cycles végétatifs qui diffèrent selon les saisons. En automne, votre groseillier commencera son repos végétatif. La production des fruits, des jeunes pousses et des feuilles est terminée. Ainsi votre fruitier aura notamment moins besoin de puiser d’énergie au sol. Ses racines peuvent alors être chamboulées sans que l’état de santé de la plante soit dégradé. L’automne est la période idéal pour déplacer votre groseillier. Pour être encore plus précis, c’est en novembre que l’enracinement pourra se faire sans problème. Le proverbe « après la Sainte Catherine, tout prend racine » prend tout son sens. En automne les sols sont aussi plus humides, facilitant la développement des racines.

Si vous n’avez pas le temps de patienter jusqu’à l’automne, il est envisageable de déplacer votre groseillier au printemps (voir l’été), mais avec une plus faible probabilité de reprise. Il faudra respecter les conseils que nous vous donnons dans la prochaine partie. 

Comment déplacer le groseillier ?

Avant de vous munir de votre bêche, il est important d’identifier une bonne zone pour replanter votre groseillier. Il est important que l’exposition soit similaire à l’ancien endroit où il était planté. Le sol doit également être bien drainé et riche en matière organique.

En automne 

Pour déterrer votre groseillier, faite attention à prélever une motte de 40 à 50 cm de diamètre et de profondeur. Creusez ensuite un trou un peu plus volumineux que la motte et arrosez-le. Déposez votre groseillier dans le trou, puis arrosez-le généreusement. Il faudra penser à l’arroser par temps sec les semaines qui précèdent la plantation.

Au printemps / été (si vous n’avez d’autres choix)

Lorsque que vous déterrerez votre groseillier, il faudra prélever une motte plus grosse afin de casser le moins de racines possible. À cette période les racines sont très sollicitées pour la fructification, il vaut mieux ne pas les perturber. Creusez le trou qui le recevra et arrosez-le afin de bien humidifier la terre. Après la plantions dans son nouveau trou, arrosez abondamment ( 10L à 20L d’eau). N’hésitez surtout pas à lui apporter régulièrement de l’eau les semaines qui suivent la plantation. Il ne faudra pas le tailler l’année suivant le déplacement afin qu’il se remette de ce chamboulement.

Derniers conseils du Coin des Fruitiers:

Le groseillier n’aura pas besoin d’engrais après sa transplantation. Il est par contre recommandé” de lui faire un paillage à base de fumier ou de paillis de lin.

Arrosez votre groseillier 2 à 3 fois par semaine après sa plantation si il n’a pas plu.

Les myrtiller, mûrier et cassissier peut être déplacé de la même manière que le groseillier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison en – de 24h

Fraicheur des plantes garrantie.

Végétaux 100% Français

Gage de Qualité et de Durabilité.

Conseils et service client

Lundi au Samedi, 8h à 18h.

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa