Mon Panier

Les ravageurs et maladies du cassissier

Le cassissier est un petit fruitier qui est idéal pour les nouveau jardinier car il demande peu d’entretien et est très résistant au froid. Mais certain nuisibles et maladies peuvent apparaitre sur votre cassissier, qui’l soit en pot ou en terre. Dans cet article nous allons vous aider à les identifier pour mieux les guérir.

Otiorhynque de la vigne (Otiorhynchus sulcatus)

Otiorhynque de la vigne

Les premiers signes d’une attaque d’otiorhynque de la vigne sont des entailles, ou trous, sur le bord des feuilles. Bien que l’otiorhynque de la vigne cause des dommages en surface, il constitue un problème plus grave sous terre où les larves se nourrissent des racines des plantes et peuvent causer des dommages si graves qu’ils entraînent finalement la mort de la plante. La présence d’adultes dans le feuillage devrait servir d’indicateur de la présence possible de larves dans le système racinaire.

Pucerons

PUCERONS cassissier

En petit nombre, les colonies de pucerons sont bien tolérées par la plante, mais une infestation importante peut provoquer une déformation des feuilles et retarder la croissance de la plante. Les pucerons excrètent une substance riche en sucre, le miellat, qui favorise le développement de moisissures noires et fuligineuses.

Tétranyque tisserand (Tetranychus urticae)

Tétranyque tisserand

Le tétranyque tisserand se nourrit de sève de votre cassissier. Les premiers symptômes sur la plante sont difficiles à détecter sans l’aide d’une loupe ou d’un microscope. Finalement, l’alimentation de l’acarien entraînera le développement de taches noires sur les feuilles avant que la feuille ne meure et tombe complètement.

Cécidomyies des feuilles (Dasineura tetensi)

Dasineura tetensi

L’alimentation par les larves de la cécidomyies des feuilles peut provoquer une déformation grave des jeunes feuilles du cassissier, les rendant sensibles à l’infection par des pathogènes fongiques. La déformation et la torsion graves des feuilles peuvent masquer les symptômes de la réversion du cassis.

Synanthedon tipuliformis

Synanthedon tipuliformis

Les sésies sont répandues dans de nombreuses régions où le cassissier est cultivé. Les larves de la Sésie percent les tiges pour se nourrir de l’intérieur des pousses du cassissier, provoquant un appauvrissement en nutriments dans la plante. Les larves finissent par percer la tige pour créer une ” fenêtre de sortie ” avant de se transformer en insecte volant adulte. Ce creusement de tunnels peut provoquer l’affaiblissement et la rupture des tiges de la plante et les zones de la plante qui sont infestées peuvent souffrir d’un débourrement irrégulier.

Phytopte du cassissier (Cecidophyopsis ribis)

bourgeon atteint du Phytopte du cassissier

Le Phytopte du cassissier (acarien) fait grossir et gonfler les bourgeons du cassissier au fur et à mesure que la colonie se développe pour atteindre un nombre extrêmement important. Un seul bourgeon peut contenir jusqu’à 35 000 acariens tandis qu’une seule plante peut posséder jusqu’à 100 galles. Le Phytopte du cassissier transmet également la maladie de réversion du cassis. Les plantes présentant des galles doivent être éliminées immédiatement afin d’éviter la propagation.

Le mildiou du cassissier (Sphaerotheca mors-uvae)

mildiou du cassissier

Le mildiou du cassissier est un type de champignon qui infecte les feuilles, les pousses et parfois les fruits du cassis. Le champignon se présente sous la forme d’une tache poudreuse blanche sur les feuilles. Les autres symptômes comprennent la perte de feuilles et des fruits difformes.

Tache foliaire (Depranopeziza ribis)

La tache foliaire du cassissier est causée par un champignon, le Depranopeziza ribis, et provoque la formation de lésions nécrotiques à la surface des feuilles. L’infection par ce champignon peut conduire la plante à perdre prématurément ses feuilles, ce qui a un impact important sur le rendement des fruits. Les conditions de croissance humides peuvent favoriser la propagation des spores du champignon qui sont disséminées par les éclaboussures d’eau.

La maladie de la réversion du cassissier

La réversion du cassis est causée par un pathogène viral connu sous le nom de virus de la réversion du cassis. Le virus est propagé par l’acarien Cecidophyopsis ribis. La meilleure indication de la présence du virus de la réversion est donc l’hypertrophie des bourgeons contenant les acariens. Les cassissiers continueront à pousser normalement, mais la récolte de fruits finira par avorter. D’autres symptômes du virus comprennent un changement de couleur de la fleur, du rose au magenta, ainsi que l’absence de poils sur la fleur. Il n’existe aucun traitement pour la maladie de réversion et la seule option est de recommencer la plantation avec un cassissier sain.

Rouille (Cronartium ribicola)

rouille du cassissier

La rouille du cassissier est causée par le champignon Cronartium ribicola, également connu sous le nom de rouille vésiculeuse du pin blanc. Les symptômes sur le cassis sont le développement de lésions et à des taches ressemblant à des pustules sur la face supérieure des feuilles, ce qui entraîne la mort de la feuille. La protection contre cette rouille repose sur la plantation de cultivars de cassis résistants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison en – de 24h

Fraicheur des plantes garrantie.

Végétaux 100% Français

Gage de Qualité et de Durabilité.

Conseils et service client

Lundi au Samedi, 8h à 18h.

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa