Clématite

18 résultats affichés

La clématite, ou clematis en latin, est une remarquable plante grimpante. Il existe à ce jour près de 300 variété qui se cultive très bien dans les jardins de France. Tout jardinier fleuriste devrait connaître le plaisir de cultiver des clématites. Si vous en avez déjà une dans votre jardin, vous êtes probablement en train de réfléchir à la manière d’en introduire une autre ! Vous êtes novice en matière de clématites ? Lisez la suite et découvrez à quel point il est facile de réussir avec la “reine des plantes grimpantes”.

Choisir sa clématite

La clématite est une plantes réputée et reconnue en France. Certaines variétés sont très connu et vendus en grande quantités auprès des jardiniers en herbe chaque printemps. Parmi ces favoris traditionnels, citons Jackmanii, General Sikorski, Henryi et Comtesse de Bouchard. Mais les clématites sont devenues des plantes vivaces particulièrement populaires, et aujourd’hui, la jardinerie locale de taille moyenne offre des dizaines de choix différents.

Lorsque vous choisissez une clématite pour votre jardin, vous devez tenir compte de plusieurs éléments, notamment de sa hauteur à maturité, de la forme et de la couleur de ses fleurs.

Âge, hauteur et taille de pot à choisir

Il faut parfois plusieurs années pour qu’une clématite arrive à maturité et commence à fleurir vigoureusement. Pour raccourcir l’attente et assurer votre réussite, il est préférable d’acheter une plante âgée d’au moins deux ans. Recherchez une plante cultivée en conteneur dans un pot de la taille d’1 litre à 4 litres. Si vous achetez votre clématite dans une jardinerie ou une pépinière, choisissez une plante robuste qui montre une croissance vigoureuse, plutôt qu’une plante faible avec une belle image.

Ou cultiver sa clématite grimpante ?

Si vous avez la place pour une clématite vigoureuse de 3 ou 4 mètres, il existe de nombreux cultivars merveilleux qui feront l’affaire. Il existe également des variétés plus compactes qui se plaisent parfaitement dans un petit jardin ou même dans un pot sur le patio.

Fleur de la clématite

La forme standard de la fleur de clématite est une grande fleur avec six ou sept pétales, mesurant 13 à 15 cm de diamètre. Il existe également des cultivars avec des fleurs plus petites, des fleurs doubles et de jolies fleurs en forme de cloche. Les couleurs vont du blanc au rouge vin, de la lavande au violet profond, et il y a même quelques fleurs jaunes.

Quelle exposition pour la clématite ?

Nous espérons que vous avez un emplacement en tête avant de ramener votre nouvelle clématite à la maison. Idéalement, il s’agit d’un endroit ensoleillé. Bien que certains cultivars de clématites fleurissent à l’ombre partielle (comme Nellie Moser et Henryii), pour atteindre leur plein potentiel, ils ont besoin d’au moins six heures de soleil par jour.

Un bon sol pour la clématite

Les clématites préfèrent un sol humide, bien drainé, dont le pH est neutre ou légèrement alcalin. Si votre sol a tendance à être acide, vous devez l’adoucir périodiquement avec du calcaire ou un peu de cendre de bois. Creusez un bon trou pour votre nouvelle clématite, en y ajoutant beaucoup de compost et de l’engrais organique granulaire.

Plantation de la clématite

Soyez très doux lorsque vous installez la plante dans sa nouvelle maison ; les racines, la couronne et les vignes émergentes de la clématite peuvent être facilement cassées. Placez la plante un peu plus profondément qu’elle ne poussait dans le pot, de sorte que la première série de vraies feuilles se trouve juste sous la surface du sol. Arrosez chaque semaine pendant la première saison, pour aider la plante à s’établir. Si vous parvenez à faire passer votre clématite à travers sa première année, il y a de bonnes chances qu’elle continue à prospérer. Le paillage autour de la base de la plante aidera à conserver l’humidité, mais gardez le paillis à plusieurs pouces de la couronne, où les vignes émergent du sol.

Les clématites sont plus heureuses avec une ombre fraîche au niveau des racines et un soleil chaud sur leur feuillage. Le paillage autour des racines aidera à garder le sol frais, tout comme le feuillage d’une vivace à faible croissance.

Sur quel support cultiver la clématite ?

Bien que certains types de clématites aient un port buissonnant, la plupart d’entre elles sont nées pour grimper. Comme les autres plantes grimpantes, l’extrémité d’une clématite cherche quelque chose à quoi s’accrocher, et si elle ne trouve rien, elle arrête de pousser. Assurez-vous de lui fournir quelque chose à quoi grimper dès le premier jour.

Bien choisir le support

Une clématite ne grimpe pas en s’enroulant autour de quelque chose, comme le font les haricots ou les ipomées. Elle grimpe en enroulant ses tiges autour de quelque chose. Comme ces tiges ne sont pas très longues, tout ce qui a un diamètre supérieur à 1,5 cm est trop large pour que la tige puisse s’y enrouler. Les objets les plus faciles à saisir pour une clématite sont la ficelle, le fil de pêche, le fil de fer, les branches fines, les chevilles de bois ou les tiges d’acier. Plus vous offrez de possibilités d’agrippement, mieux c’est. Même si vous avez un beau treillis, envisagez d’ajouter des lignes d’aide en ficelle ou de recouvrir votre treillis d’un grillage.

Clématite en Grillage

clématite sur un grillage

Palissée

clematite palissée

Sur un mur

clématite cultivée sur un mur

En pergola

clematite sur une pergola

Culture en Treillis

clématite treillis

En fonction de la vigueur de la plante et du type de treillis que vous avez, vous aurez probablement besoin d’attacher la clématite sur les supports pendant la saison pour aider à soutenir la grimpante et les garder attachées au treillis. Le fil de pêche et la ficelle conviennent parfaitement à cette tâche.

Taille de la clématite

Les clématites n’ont pas toutes besoin d’être taillées de la même façon. Certains types de clématites fleurissent sur les vignes de l’année précédente et il faut donc éviter de les couper au sol au printemps. D’autres fleurissent sur les vignes de l’année en cours, ce qui ne les empêche pas d’être coupées au sol chaque année. Au lieu de vous rendre fou en essayant de suivre la technique de taille idéale pour chaque cultivar, essayez cette approche de bon sens : laissez la croissance de l’année précédente en place jusqu’au milieu du printemps. Ne commencez à tailler que lorsque vous pouvez voir quelles branches sont mortes et lesquelles commencent à avoir des feuilles. Ensuite, contentez vous de vous débarrasser de ces branches mortes.

Besoins en engrais

Une clématite heureuse produit une quantité incroyable de fleurs et de feuillage. Nourrissez bien vos plantes pour qu’elles restent saines et vigoureuses. Au début du printemps, entourez la plante d’une pelletée de compost et d’une poignée d’engrais organique granulaire. Nourrissez à nouveau, une ou deux fois pendant la saison de croissance, avec un engrais organique soluble dans l’eau.