Mon Panier
ARBRE FRUITIER EN FRUIT

Vos arbres fruitiers ne donnent pas de fruits ? Voici 9 explications.

Les arbres fruitiers ont plusieurs fonctions dans l’aménagement paysager d’une maison. Ils peuvent servir d’écran et d’ombrage, être taillés en haies, et certains petits arbres peuvent même servir de fondations. La plupart des jardiniers cultivent des arbres fruitiers pour les produits comestibles qu’ils produisent. Les arbres qui produisent les fruits les plus couramment cultivés dans les jardins nécessitent un entretien et des soins particuliers. Lorsque vous plantez un arbre fruitier, il est important d’avoir conscience de l’entretien dont ils ont besoin. En d’autres termes, un bon départ est la meilleure assurance d’une récolte abondante en temps voulu.

De nombreuses personnes se sentent frustrées lorsque les arbres fruitiers qu’elles plantent dans leur jardin semblent mettre une éternité à porter des fruits. Contrairement aux légumes, un arbre fruitier peut mettre des années à s’établir suffisamment pour produire des fleurs, sans parler des fruits, et cela peut prendre encore plus de temps avant que l’arbre ne produise la récolte abondante dont nous rêvons. Ce délais peut être réduit si vous décidez de planter un arbre fruitier grande taille. Avant de renoncer à votre verger domestique, passez en revue les points suivants.

 

Explication n°1 : Emplacement et variété

De nombreuses variétés d’arbres fruitiers originaires des climats tempérés ont besoin d’un certain nombre d’heures de froid pour fleurir et produire. Les agrumes constituent le groupe le plus important qui n’a pas besoin d’une période de froid. Il est essentiel de connaître et de comprendre votre zone de croissance USDA lorsque vous choisissez un arbre. Certaines variétés de pêches, par exemple, se portent bien dans les zones 5 et 6 de l’USDA, tandis que d’autres refusent de produire des fruits si elles ne sont pas cultivées dans des climats plus méridionaux.

En fin de compte, il est utile de faire des recherches et d’apprendre quels arbres et quelles variétés poussent le mieux dans votre zone. Dans la mesure du possible, achetez votre arbre auprès d’un arboriculteur ou d’un pépiniériste local réputé. Ces arbres sont plus susceptibles d’avoir été plantés ou greffés dans votre région, ce qui augmente vos chances de réussite.

Explication n°2 : La pollinisation

Les besoins en pollinisation varient d’un fruit à l’autre. Votre arbre peut n’avoir besoin que d’insectes pollinisateurs, comme les abeilles, pour visiter les fleurs au printemps. D’autres variétés, y compris de nombreuses variétés anciennes, peuvent nécessiter un deuxième arbre de la même variété ou d’une variété différente pour que la pollinisation ait lieu. Si vous avez des doutes ou des questions sur la pollinisation, adressez-vous à votre bureau local de vulgarisation agricole.

Explication n°3 : Taille et âge

Les pêches et les abricots sont parmi les plus précoces. Une pêche ou un abricot de taille standard peut commencer à produire des fruits à l’âge de 2 à 4 ans. Les pommiers, poiriers, cerisiers et pruniers de taille standard ont besoin d’un peu plus de temps, de 3 à 6 ans.

Les variétés naines d’arbres fruitiers devraient commencer à produire plus tôt, souvent au cours de la deuxième ou troisième saison de croissance après la transplantation. N’oubliez pas que tous ces chiffres sont des moyennes ; d’autres facteurs influencent le moment où votre arbre commence à produire.

Explication n°4 : Exposition au soleil

L’ensoleillement nécessaire dépend de l’espèce de l’arbre fruitier, mais la plupart d’entre eux donnent les meilleurs résultats en plein soleil. Le soleil et la chaleur généré par ce dernier aidera le fruit à murir et monter en sucre.

Explication n°5 : Fertilité du sol

Les arbres fruitiers, comme toutes les plantes, ont besoin de certains nutriments dans le sol pour survivre. Un sol trop riche ou une fertilisation trop importante peut favoriser la croissance des feuilles, au détriment de la production de fruits, mais une fois encore, cela dépend de l’espèce d’arbre. Les arbres fruitiers tropicaux ont tendance à préférer une fertilisation minimale.

Explication n°6 : La taille

TAILLE D'UN ARBRE FRUITIER

Tous les arbres fruitiers bénéficient d’une taille annuelle, à condition qu’elle soit effectuée avec modération. La taille rajeunit les arbres fruitiers et favorise la croissance des pousses fructifères. L’absence de taille régulière et modérée est l’une des causes les plus fréquentes de l’absence de production de fruits. Les arbres dont la croissance est incontrôlée s’affaiblissent et peuvent perdre des branches entières en cas de forte charge de fruits.

La suppression de plus d’un tiers de l’arbre peut avoir l’effet inverse de celui escompté et stimuler la croissance d’autres branches, l’arbre se réparant lui-même au lieu de produire des fruits.

En plus de la taille, il peut être nécessaire de forcer doucement les branches à s’ouvrir pour permettre la circulation de la lumière et de l’air. Pour ce faire, on peut les plier pour qu’elles soient le plus possible à l’horizontale et les attacher à l’aide d’une corde souple ou d’une ficelle, en les fixant au sol.

Il existe également des « écarteurs » fabriqués qui sont des barres flexibles avec un « V » à chaque extrémité. Il suffit de placer l’écarteur entre deux branches pour les écarter l’une de l’autre. Idéalement, les branches doivent être placées à 10 heures et à 2 heures plutôt que de pousser directement vers le haut. Le vieil adage veut qu’un oiseau puisse voler à travers votre arbre fruitier sans toucher une branche.

Explication n°7 : Gelées et périodes de froid

ARBRE FRUITIER PENDANT LE GEL

Si les bourgeons se forment mais ne s’ouvrent pas, c’est probablement la météo qui est en cause. Un hiver particulièrement froid et venteux peut endommager les bourgeons floraux sensibles. Il est plus probable que ce soit le résultat d’une gelée de fin de printemps, surtout si les bourgeons ont déjà commencé à gonfler. Il se peut même que votre arbre ait passé le stade de la floraison et qu’une gelée tardive ait endommagé les jeunes fruits qui commençaient à se former. Les arbres nains peuvent être couverts pour les protéger des gelées tardives. Si vous avez choisi un arbre de grande taille, il suffit parfois d’arroser l’arbre avec de l’eau avant le lever du soleil pour sauver les bourgeons tendres et, avec un peu de chance, produire une récolte.

 

Explication n°8 : Trop de fruits

Trop de fruits ne semble pas être un problème, mais il y a deux inconvénients à cette surabondance. Tout d’abord, une fructification importante peut signifier que les ressources de l’arbre sont sollicitées. Il faut généralement choisir entre une grosse récolte de petits fruits et une petite récolte de fruits de bonne taille.

Deuxièmement, certaines variétés d’arbres fruitiers gèrent le stress d’une grande récolte en se reposant l’année qui suit une récolte abondante. Elles semblent devenir bisannuelles dans leur fructification, produisant une grosse récolte une année et peu ou pas du tout l’année suivante.

Vous pouvez remédier à ces deux problèmes en éclaircissant la culture lorsque les fruits sont encore minuscules, environ trois semaines après la floraison. Enlevez tous les fruits, sauf un, de chacun des rameaux ou des petites branches où les fruits sont produits. Laissez les fruits les plus gros et les plus résistants survivre. Certains fruits y parviendront d’eux-mêmes. Il peut être inquiétant de voir des fruits tomber sur le sol, mais il s’agit d’un phénomène courant appelé June Drop.

Explication n°9 : Ravageurs et maladies

OISEAU MANGEANT DES FRUITS

Si cela fait au moins cinq ans et que vous avez fourni à votre arbre fruitier de bons soins et de bonnes conditions de croissance, il serait bon d’appeler votre bureau local de vulgarisation coopérative pour vous renseigner sur d’éventuels problèmes de parasites ou de maladies. Il se peut qu’un champignon affecte votre région ou qu’il s’agisse d’un problème aussi important que celui des cerfs.

Prenez les mesures nécessaires pour trouver l’arbre qui convient à vos conditions de croissance. Vérifiez souvent que votre arbre ne présente pas de signes de stress, comme la chute des feuilles, le jaunissement des feuilles ou l’enroulement des feuilles, qui peuvent être le signe d’une infestation d’insectes. Donnez-lui beaucoup d’eau, de soleil et procédez aux élagages nécessaires les premières années, lorsque l’arbre arrive à maturité. Une fois qu’il est bien établi, avec un bon entretien et de bonnes pratiques de verger, vous devriez profiter d’une récolte pendant de nombreuses années.

1 comments

  1. Abdelhamid KEBBAB

    Bonjour.
    Merci pour cette publication, dans laquelle vous expliquez les causes qui peuvent conduire un arbre à ne pas donner de fruits. Vous me rendez un précieux service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison en – de 24h

Fraicheur des plantes garrantie.

Végétaux 100% Français

Gage de Qualité et de Durabilité.

Conseils et service client

Lundi au Samedi, 8h à 18h.

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa

Demande de devis personnalisé :

Réponse en 24h-48h (jours ouvrés).